Philippe Torrecilla – biographie

Quand on demande à l’artiste quel message découle de son œuvre et de nous parler de sa technique, il répond: «il n’y a rien à raconter, je voudrais éveiller de l’émotion dans le cœur de celui qui regarde.»
De la trace laissée par le fusain sur le papier, à l’intensité du trait qui s’épaissit jusqu’au noir profond, Philippe Torrecilla habille les corps dénudés d’ombres et de reliefs comme il les a vêtus dans l’art du vivant qu’est la mode.
Il ne fait pas disparaître le modèle sous la chair, il le dessine dans ses mouvements et postures. il y a dans le traitement de ces corps, qui se battent en solitaire ou les uns contre les autres, quelque chose qui apparente l’artiste plus à un sculpteur qu’à un dessinateur ou à un peintre.
Nous, spectateurs de leur combat, avons l’impression qu’ils nous attendent pour se libérer et se mettre en marche.

Parcours

Philippe Torrecilla a très tôt, dans l’effervescence artistique de son adolescence, éprouvé la nécessité de créer.
Il acquiert, trois ans durant, dans l’atelier du peintre Mac Avoy la formation  artistique et spirituelle que dispense le maître.
Ses recherches personnelles sur la qualité du trait, la fluidité et le rythme des lignes, l’amènent professionnellement à s’exprimer dans  le dessin de mode, espace créatif exigeant.
Il créera comme styliste chez les couturiers Givenchy et Yves Saint-Laurent comme  directeur artistique des départements «homme» et «femme» pendant vingt trois ans, avant de terminer sa carrière chez Inès de la Fressange.

En 2010 s’impose à lui le besoin de chercher plus avant l’exaltation du trait et c’est dans le cadre de l’ENSBA, conseillé et soutenu par ses professeurs: Antoine Benard-Nioré, Fabienne Oudart et Jean-Marc Thommen qu’il trouve dans l’observation du corps humain à s’affronter à son ambition.

Copyright © 2012 - Galerie Couteron - All Rights Reserved - designed by knk