Artiste Peintre, né à Paris en 1956. Diplômé de l’Institut Supérieur de Peinture Van Der Kelen – Bruxelles – Belgique

Passionné de musique, Didier Hoffmann joue de la guitare très jeune et découvre le jazz qui aura une importance considérable pour la suite de sa carrière. A 17 ans il débute la peinture et suit des cours à l’école de Pantin.
En 1981 il obtient la médaille d’argent de l’Institut Supérieur de Peinture Van Der Kelen à Bruxelles en Belgique.
Il se dédie rapidement à l’art abstrait et réalise  ses premières expositions publiques à Paris dès1984.
En 1989 il fait une rencontre déterminante, celle de François Tapié, fils de Michel Tapié, critique d’art des années 50, fervent soutien de l’abstraction lyrique et de l’art informel en France.
Francois Tapié va lui donner l’opportunité d’exposer ses oeuvres, basées sur l’improvisation gestuelle, aux côtés d’artistes de renom tels que Alechinsky, Goto (du groupe japonais Gutaï), Ossorio, Saura, Shiraga.
Il l’exposera plusieurs fois dans sa galerie de Montparnasse.
De 1991 à 2000, il est peintre décorateur d’intérieur de grands appartements parisiens tout en travaillant dans son atelier.
Depuis 2000, il se livre pleinement à sa peinture en développant de plus en plus le rythme dans l’abstraction géométrique. Il a été régulièrement sélectionné pour exposer au Salon des Réalités Nouvelles, salon référence de la peinture abstraite à Paris.
Abstraction, rythme, géométrisation, lumière, élévation, improvisation, contrastes des couleurs, vibration rétinienne sont les mots-clés de sa peinture.

Réunir l’art gestuel et l’art construit par le rythme
Considérant que le rythme reflète  l’essence même de la vie (rythme cardiaque, saisons) où comme en musique les notes prennent vie par le mesurage du temps et où  le rythme anime la mélodie.
il m’importe de donner vie à la géométrie, traduction plastique de l’esprit, en l’associant à l’art gestuel, manifestation du sens de l’improvisation, suggéré par le rythme de formes simplifiées laissant deviner le geste algorythmique (le geste qui revient)  comme un hommage à l’esprit dégageant un sentiment de liberté.
Et puis, révéler une présence, par la couleur et l’organisation des formes dans ce moment du faire, ce moment de grâce où tout bascule entre l’instinct et la raison, à la vitesse lumière, sans savoir lequel prend l’ascendant sur l’autre, pour basculer de l’ordinaire au magique comme pour exprimer cette dualité instinct-raison qui caractérise l’humanité aspirant au meilleur.
Et enfin, évoquer l’espace, le temps, la joie dans la couleur et la forme épurée suggérant l’élévation.
Donner la lumière par la couleur opaque comme une affirmation de la couleur voulue et maîtrisée,
Tout simplement abstraire pour arriver à la quintessence, telle est mon aspiration.
Didier Hoffmann

Expositions personnelles
2015: Galerie Couteron -Paris
2007 : Palais de la Culture – Puteaux 92
2005 : Hôtel Scribe – Paris
2001 : Ecole Polytechnique de Brandenburg – Berlin – Allemagne

Expositions collectives
2013 : Espace Kaméléon – Paris Montparnasse
2013 : Centre d’Art du Puy-Guérin – Vayolles       
2012 : Casino Villerville
2011 : Salon Manganèse – Vauréal
2006-2007-2008-2009 :
Salon des Réalités Nouvelles – Vincennes
2005 : Salon d’Epinay
2003 : Salon d’Epinay
2003 : Exposition ARETASC – Paris
1991 : Galerie Lieber – Vezelay
1991 : Galerie François Tapié – Paris Montparnasse
1990 : Galerie François Tapié – Paris Montparnasse

Copyright © 2012 - Galerie Couteron - All Rights Reserved - designed by knk