Artiste – Marie-Danielle Koechlin

  • Marie-Danielle Koechlin-l oiseau-2013

    Marie-Danielle Koechlin

    Exposition à la Galerie Couteron du 21 avril au 26 mai 2013

    L'oiseau
    huile sur toile - 80 x 110 cm

  • Marie-Danielle Koechlin-l accouchee-2013

    [...]Artiste visuelle et artiste de la conscience, MDK explore différents langages, peinture, sculpture, installation, vidéo, performance, qu'elle associe et exploite selon les exigences de ses recherches. Elle met en scène la foule qui nous habite, ces présences, ces énergies qui s'incarnent, sortent du brouillard, se fondent et se confondent…

    Marie-Jo
    Bonnet, historienne d'art

    L'accouchée
    huile sur toile - 110 x 80 cm

  • Marie-Danielle Koechlin- Le Hublot -2013

     

    Sculpteur de formation, Marie Danielle Koechlin est plasticienne ; elle présente régulièrement de grandes installations ou environnements qui traduisent ses espaces intérieurs.

    Parcours
    1966: diplômée en Sculpture - Beaux-Arts de Genève

    Nombreuses expositions personnelles et collectives en peinture et sculpture, installations vidéos en France et à l'étranger ainsi que des publications et des performances.

    Le hublot
    huile sur toile - 110 x 80 cm

     

Marie-Danielle Koechlin

Marie-Danielle Koechlin est française d’origine italo-suisse.  MDK vit à Paris.
 
Parcours
1966 : Aussitôt affranchie des Beaux-Arts, diplômée en sculpture, elle se passionne pour les matières nouvelles. Avec le polyester, elle fait entrer la couleur dans le jeu de la ronde-bosse, explore des possibilités impensables dans les matériaux traditionnels et trouve des solutions pour s’approcher des formes qui se pressent à l’intérieur de son esprit. Elle construit des habitacles polychromes que Dubuffet et Arenberg remarquent. Avec le plexiglas elle s’avance un peu plus dans le jeu des transparences, des mondes qui se superposent et s’entremêlent.
 
1972-1996 : MDK réalise pour le film Sweet Movie de Dusan Makavejev, une gigantesque tête de Karl Marx que l’on voit voguer sur les canaux d’Amsterdam. Suite à un séjour à Vienne  où elle découvre la performance avec l’artiste actionniste Otto Mühl, elle fonde, à Genève, une communauté semblable à celle qu’il conduit en Autriche, avec pour ligne directrice « Fais de ta vie une œuvre d’art ».
 
Dans le climat de foisonnement artistique et intellectuel d’une tribu d’artistes californiens, MDK se joint à trois d’entre eux pour former un groupe de cinéma d’animation, la WABAK qui, pendant 2 ans, créera  pour la Télévision Suisse Romande, de très courts métrages en peinture animée. Prix du Public avec « Le Gastronaute » aux Journées Cinématographiques de Soleure et Palme d’Argent au FIAG à Paris.
En parallèle à ses expositions collectives et particulières, elle publie en 1996 un recueil  en sérigraphie sous le titre de Mots à Desseins, préfacé par Michel Polac.
 
1997-2002 : Imprégnée de la dynamique du film, elle tente un récit dans l’espace. C’est le Voyage d’une Hypothalamuse,  installation de 200 m2 dans la galerie L’Eplattenier à Lausanne. Issu de ce Voyage et entièrement construit sur les transparences, naît le Labyrinthe des Limbes qu’elle présente  en 2001 à Europ’Art où il est parcouru par près de 5000 visiteurs.
 
2003-2013 : MDK ne cherche pas à traduire le monde qui nous entoure ni son histoire mais plutôt les énergies qui nous meuvent. Tout passe par l’incarnation. Elle explore en spirale les moyens d’expressions les plus différenciés pour donner vie à ses créatures. Installations, vidéos, performances, peinture, sculpture, tous ses travaux sont liés, entremêlés les uns aux autres, déterminés les uns par les autres dans une démarche cyclique faite de recommencements du même désir.
 
Parallèlement à ses travaux d’installation et de sculpture ou à ses publications M D K aime se soumettre à la discipline de la peinture à l’huile. Sur toiles ou sur panneaux, ses peintures s’échelonnent, se reprennent, se peaufinent au fil des années. La plupart sont en formats moyens.
 
Comme pour ses autres travaux, elle cherche à donner forme aux volutes et aux créatures qui  habitent son esprit. Leurs thèmes s’inscrivent dans trois grandes séries : les Masques, les Mystères et les Métamorphoses. Exposées en Suisse, en Belgique et en province, elles n’ont encore jamais été montrées à Paris.
 
Depuis le commencement, depuis plus de trente ans, ses valeurs restent inchangées : que le trait soit habité, que l’espace abrite la lumière, que la lumière habite la couleur et la rende vivante, que les formes se transforment, se meuvent, que le rythme dialogue, que les mots tracent… 

 

Expositions
 
2012 :
– Installation « Promenade métaphorique entre Janus et Athena », dans le cadre du colloque « La Médiation, une volonté politique » – Palais Bourbon – Paris.
– Réalisation de l’effigie « Ego conscient » pour le congrès de Voice Dialogue « Convergence », Château de Méridon.
– Performance « Mère trop… mère pas assez… » – Carré Baudoin – Paris.
– Exposition de « Marcels »  dans le cadre de  « Stérotypes à l’œuvre » – Galerie des AAB – Paris
– Salon d’Automne au Grand Palais : «Bamiyan» peinture – Paris
– Les Hivernales de Montreuil : «Sa Majesté» art numérique – Montreuil – Paris
 
2011 :
– Installation « Entre Mère et mères » et Performance « Mère trop… mère pas assez… » aux Abattoirs d’Avallon, dans le cadre de l’exposition « Art et Maternité, un dernier tabou ? » 
– Participation à la « 7ième Triennale du Papier » – Musée de Charmey – Fribourg – Suisse.

 
2010 :
– Performance « Ô Cacaoh ! » – Théâtre de la Guillotine – Montreuil.
 
2009 :
– Exposition personnelle « Dialogue avec les Ogres » Galerie du Cloître, Saint Maurice, Suisse.  
 »Loups et Agneaux », vidéo présentée lors du Congrès international AIEMPR – Suisse.
– Performance « Blanche Biche sur Lit de Groseilles », Unité d’Art Contemporain à Lausanne et dans la Galerie La Réserve Aréa – Paris.
 
2008 :
– Exposition de « La Foule » Centre d’Art du Galpon – Genève – Suisse.
– Vidéo « Les Enfants de Lazare » à La Coupole, Paris, et au Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis – Paris.
 
2007 :
– Exposition « Correspondances », en collaboration avec Elaine Massy – Centre d’Art Bages – Aude.
 
2006 :
– Exposition  « Fragments d’Identités », en collaboration avec Brige van Egroo, Centre d’Art Contemporain L’Atelier d’Estienne – Pont-Scorff – Morbihan.
– Installation « La Mammafica », exposition collective avec Visarte – Mairie du VIe – Paris.
          
2005 :
– Exposition personnelle « Le Maternel à l’œuvre » – Forum d’Art de Talence – Bordeaux.
– Exposition collective – Galerie du Delta – Paris.
          
2004 :
– Exposition « Géant et Personnages », avec Elaine Massy, ECAM Kremlin-Bicêtre, Paris.
 
2003 :
– Installation « Pièce d’identités » exposée dans le cadre du festival Emergence(s) – Vanves – Paris.
 – Exposition collective avec Itinéraires – Mairie du lXe arrondissement – Paris.
 – Installation “Barbe Bleue“, Théâtre de la Guillotine – Montreuil – Paris.
 – Exposition collective – Galerie du Delta – Paris.
 – Réalisation de “Jeux du Je“  vidéo
          
2002 :
– Installation « Octopussy’s Garden »  présentée dans le cadre des Portes Ouvertes de Belleville – Paris.

– Publication de « Stances pour Aphrodite », éd. Heuwinkel Carouge/Bâle, préface Claude Duneton.
 
2001 :
– Installation « Le Labyrinthe des Limbes »  invitée par Europart, Palexpo – Genève – Suisse.
 – Exposition avec Alexandra Roussopoulos « Fluos et Rouleaux » – Ambassade de Suisse à Paris.
 
2000 :
– Prix de la galerie Humus (Lausanne) pour « Le Colloque », conte érotique.
 
1999 :
– Installation « Voyage d’une Hypothalamuse », galerie Nelly L’Eplattenier,  Lausanne.
  Réalisation de « La Figue »,  vidéo installée dans une sculpture « La Mammafica », Gal. L’Eplattenier
   

1998 :
– Installation « Petite Lessive d’une Vestale »  lors de l’exposition « Fin de Siècle » – Ambassade de Suisse – Paris.
 
1997 :
– Participation au Salon International d’Art Contemporain de Montrouge – Paris.
– Exposition des dessins de « Mots à Desseins » – Galerie Graphes – Paris.
– Exposition collective à la Maison Le Corbusier, Paris (SPSAS): “Tracé pour un Journal“
 
1996 :
– Parution de l’album de sérigraphies « Mots à Desseins », introduction de Michel Polac, édition Heuwinkel Carouge/Bâle.
– Exposition personnelle « Environnement » – Galerie du Manoir – La Chaux-de-Fonds – Suisse
 

Marie-Danielle Koechlin – infos complémentaires

sites web de l artiste :
Son site personnel : www.marideanielle.net 

Le projet commun de Marie-Danielle Koechlin, plasticienne, et d ‘Elisabeth Douillet, architecte. Arfore est un atelier de recherche qui embrasse les champs artistique, scénographique et relationnel. 
Leur site web : www.arfore.fr

Marie-Danielle Koechlin – galerie

Copyright © 2012 - Galerie Couteron - All Rights Reserved - designed by knk